Le Château

  • C'est Paul Dauvin, en 1931, qui donna naissance à cette belle histoire de famille en venant s'installer à Langon, commune des Graves, située au sud de Bordeaux sur la rive gauche de la Garonne, où le cliamt si tempéré est favorable à la vigne par sa douceur et son hygrométrie régulière. Il planta les premiers ceps attenant à la propriété actuelle.

    En 1955, son gendre, Jean Brussac reprit l'exploitation qui à l'époque s'étendait sur 2 hectares.

    Ce n'est qu'à partir de 1957, lorsque Antonio Molinari, gendre de Jean Brussac arriva sur le domaine que le patrimoine fût porté à 7 ha.

    Après une courte mais brillante carrière dans l'informatique, en 1988, Pascal, arrière petit-fils du fondateur, entreprit un retour au vignoble.
    Aujourd'hui, Charlotte, la 5ème génération a repris les rênes des 22ha la propriété tout en respectant la philosophie du départ.

  • Une Philosophie

    Un beau fruit est indispensable à l’élaboration d’un beau millésime.
    Pour ce faire, on n’hésite pas à adapter chaque tâche à chaque parcelle ; dès la taille, où chaque cep demande réflexion puis des fumures effectuées si besoin est, d’ après des analyses parcellaires. Le travail du sol, tâche banale au premier abord nécessite une grande attention afin d’assurer un compromis entre la destruction des herbes et la limitation de l’érosion.
    Au printemps ou en été, il en est de même avec l’ébourgeonnage, la vendange en vert et l’effeuillage qui doivent être adaptés à pratiquement chacun des ceps.

    Les traitements, bien évidemment, sont effectués, mais toujours de façon raisonnée. Ce n’est qu’après une analyse précise des risques encourus que les techniques et les produits les plus respectueux de l’environnement sont utilisés.
    Enfin, l’automne où les vendanges, illustrant Parfaitement notre philosophie de respect des traditions, sont faites manuellement et permettent de vinifier un fruit le plus sain possible.

  • La vinification

    Comme il existe une philosophie de culture de la vigne, il existe, bien sûr, une philosophie de vinification et d’élevage des vins.
    L’idée principale étant d’observer attentivement le raisin fraîchement cueilli, de goûter la pulpe mais aussi la pellicule et les pépins afin d’adapter la ligne conductrice de la vinification pour créer un millésime qui soit le reflet du climat et des évènements survenus dans l’année.

    Chaque millésime sera ainsi vinifié différemment mais toujours dans le cadre bien précis d’une fermentation traditionnelle et respectueuse des coutumes de l’appellation.
    Ainsi, égrappage, remontage, température et durée de fermentation et de macération sont adaptés en permanence afin de s’approcher le plus possible des exigences de la nature et de nos espérances. On adaptera plus tard le mode d’élevage à la structure de vins produits.